Édito de printemps

 

L’éditorial : 4ème printemps !

 

 

 

Chers cheurs, chères cheuses,

En cette nouvelle saison, incitons-nous à une tentative de décomposition !

D’abord, abandonnons nos costumes et nos casquettes, nos fards et nos verres teintés, nos résolutions, nos objectifs et nos devoirs, nos savoirs, nos savoir-faire et nos convictions. Ensuite déconstruisons nos « pré », qu’ils soient -fabriqués, -requis, -mâchés, -dictions, -liminaires, -dilections ou carré. Enfin, débarrassé.e.s de toute pesanteur idéologique, asseyons-nous au bord du doute, nu.e.s et fragiles, dans l’observation tranquille de notre patient premier : nous-même ! Pas question de bile, d’humeurs, de tension ou de psyché, mais d’un temps d’échange bienveillant avec soi : « Ça va-toi ? T’en es où ? C’est quoi le dernier livre que tu as lu ? Ça te dit une promenade en forêt ? ».

Soi-même. Un sujet d’étude ? Peut-être. Un Sujet ? Sûrement ! À Let-Know Café, la Recherche fait l’école buissonnière. Une école poétique, politique, ouverte à tous vents, où le verbe se conjugue à tous les temps et à tous les modes de soins. Pas d’examen, pas de mémoire, pas de diplôme mais un permis de recherche inconditionnel offert à tous et à toutes. Des expériences singulières au profit d’apprentissages collectifs. Bref, le cadre idéal… pour sortir du cadre !

Et justement les cadres académiques explosent. Les médecines non médicamenteuses (hypnose, méditation plein conscience) poussent les portes des Universités, les neurosciences s’intéressent aux effets de la méditation sur nos perceptions de la souffrance physique et mentale (cf. travaux d’Antoine Lutz que nous avions rencontré à Let-Know Café en février 2019), ou à ceux de la transe chamanique sur nos schémas cognitifs à partir de l’expérience de Corine Sombrun (rencontre du 26 octobre 2018), les patients experts ou les pairs aidants (rencontre du 16 avril 2021) gomment les frontières entre soignants et soignés, et la culture du « prendre-soin » (tentative de traduction du « care » américain) s’impose dans une société souffrante à la recherche de sens.

À ce propos, revenons à nous. Qu’est-ce qui nous fait sens ? Quelle est la force motrice qui nous donne un but, une raison d’être ? De quoi nourrit-on l’envie de guérir ? L’envie de prendre soin ? Dans une interview (Mooc u-paris Méditation et médecin en 2021 : éloge du Care ?), François Taddei, biologiste, fondateur du CRI (Centre de Recherche Interdisciplinaire) rappelle cette trilogie sociologique qui donne du sens à nos actes :

  • faire des choses avec d’autres
  • faire des choses qui dépassent mon intérêt personnel
  • faire des choses créatives
     

Coopération, altruisme et créativité, une constellation qui éclaire joliment ce qui agit Let-Know Café !

Et sinon, ça va vous ? Vous en êtes où ? C’est quoi le dernier livre que vous avez lu ? Ça vous dit une promenade en forêt ?

À bientôt le plaisir d’échanger, et bon « care » de printemps !

 

Stéphanie

 

 

Les rencontres 2022

 

Les formations 2022