Edito d'hiver

 

L'édito d'hiver : notre premier appel aux dons !

 

Jean Faya

cogérant de Let-Know Café

 

Et l’hiver est presque là déjà, invitant au retrait bien au chaud dans les marrons, ou emmitouflé pour de longues promenades glacées. Tout est propice dans ce moment à la décision, celle qui a appris de la dernière récolte, celle qui amène de belles intentions pour la récolte suivante. Il en va de même pour Let-Know Café à la fin de cette année tumultueuse pour chacun et éreintante pour le soin. Notre récolte à nous s’annonçait prometteuse en nouveauté, autant d’expérience que de pensée. Elle finit là en demi-teinte, quelque peu empêchée et sûrement frustrée. C’est de cet état-là que nous nous décidons au bout de huit années, à expérimenter notre premier appel au don.

Let-Know Café est un institut de recherche anthropologique sur le soin. Il trouve ses origines dans mon parcours personnel au sein des mondes de la recherche et du savoir. Huit années d’études de médecine pour devenir un médecin riche d’un savoir solide fondé sur l’Evidence Based Medicine. En tout cas, c’est ce qu’on nous racontait. Et huit années d’études en plus, vu mes interrogations sur la nature de ce que les professeurs hospitaliers m’avaient enseigné, en anthropologie de la santé, pour devenir un anthropologue solide de sa capacité à déconstruire les croyances et les représentations (des médecins). En tout cas, c’est ce qu’on nous racontait. À l’issue de ces années universitaires, la seule chose solide que j’ai bien récoltée, est cette conviction que les savoirs des sciences médicales et humaines se prélassent dans une bien petite partie du champ à explorer, un peu coincés qu’ils sont dans une culture savante, des habitus, des règles du jeu, des régimes de vérité avec leurs rois et leurs sujets. Sans pour autant remettre en cause l’utilité de ce travail-là, j’ai créé Let-Know Café dans l’ambition d’aller explorer les champs oubliés, ouvrir des chemins de traverse, s’obstiner à aller dans les endroits incompréhensibles, cultiver l’ignorance plus que le savoir, comme un espace nécessaire à la mise en mouvement, soit être un chercheur, celui qui cherche parce qu’il n’a pas trouvé (cf notre projet scientifique).

Petit à petit, Let-Know Café s’est créé, imaginé, structuré. Cette envie de quitter les sentiers battus par l’académie et notre sous-titre « l’esprit libre de la science » allaient de pair avec une vision assez épurée de nos financements. Le pari était lancé de vivre seulement sur le produit de notre travail (vente de livres, d’articles, de formations…). Et si cela n’était pas suffisant, après tout, à moi d’assumer et de travailler à côté pour m’en donner les moyens. Quant aux subventions, elles siéent mal à l’esprit libre, et difficile de toute façon pour notre projet atypique de rentrer dans leurs lignes.

Mais force est de constater que sans assez de carburant, on va moins loin. Notre aventure scientifique nécessite du temps dans des journées trop courtes, un corps disponible et un cerveau reposé. La surcharge de travail de ces derniers mois covidés aux soins du cabinet, m’a montré combien ma capacité de recherche en était diminuée. Alors oui, avec Lya Artur, mon associée dans le soin et dans la recherche, nous sommes arrivés à l’idée qu’on pouvait demander votre participation, votre aide pour utiliser le mot juste, pour nous donner certes de l’argent, mais par ce biais-là surtout du temps, le temps qu’il faut pour un travail si grand dans un temps de vie si court. Horloge scientifique wink !

Votre soutien au projet Let-Know Café contribuera aussi à alimenter et développer le site internet qui vous est ici proposé ; vous accueillir dans un joli local au 22 rue de l'Annonciade - Lyon1, pour les rencontres et les formations que nous proposons toute l'année ; avoir les moyens nécessaires pour mener les travaux de recherche en cours (achat de documentation, abonnements, frais de déplacement et d'enquête, frais de relecture) ; avoir les moyens d'être notre propre éditeur (illustration, graphisme, impression, diffusion).

 

En soutenant notre intention de travailler de façon ouverte et collective à une meilleure compréhension de ce que soigner veut dire et de ce que nous sommes, vous pouvez selon cette formule qui se consacre, nous permettre à nous chercheurs de mieux comprendre le monde, à nous soignants de mieux soigner, et à nous citoyens de mieux prendre soin. Une anthropologie qui révèle ou (qui crée ?!), un monde enchanté, le nôtre, le vôtre, celui de Let-Know Café, c’est à cela que vous pouvez nous aider !

 

Pour soutenir le projet, rendez-vous à la caisse de Tess !

 

Mille mercis de m’avoir visité, lu ou écouté !

 

 

Vous pouvez aussi participer à notre campagne de

 ! soins suspendus !