Edito - Automne 2019

 

 

 

Chers tous,

     Et voici que nous étrennons-là notre premier éditorial, comme nous vous le proposerons à l’avenir, à chaque saison pour vous tenir informés de ce qu’il se passe à Let-Know Café.

     Let-Know Café est un institut de recherche en anthropologie qui consacre ses travaux à produire de la connaissance sur le soin. Le projet fait l’expérience d’une recherche en ville, dans un quartier, sous la forme conviviale d’un café, dans un lieu partagé avec une structure de soins. Nos travaux sont publiés au sein des Éditions Let-Know Café. Deux nouveaux ouvrages sont en cours de relecture, dont un coécrit par 80 étudiants en première année de sciences humaines à l’Université Lyon 2, sur le thème du Prendre soin. (On vous tiendra bien sûr informés de leurs parutions.) Au-delà de l’écrit, Let-Know Café propose aussi des rencontres tous les 15 jours, ouvertes à tous, où sont mises au débat nos thématiques de recherche. Le programme est disponible sur notre site internet.

 

     Notre premier sens de recherche est dédié à ce que nous nommons « les poétiques de soin ». Il s’agit-là de s’interroger en quoi la poésie peut nous apprendre à voir le monde différemment, et à connaître le soin autrement. J’anime les soirées sur ce thème avec Alev Sarikabadayi, psychologue. Nous y parlons du mystère, du corps, des sens, de la beauté des tournesols. Et comme le dit Lya, nous prenons le risque de regarder plus loin ensemble, là où d’habitude nos regards s’arrêtent.
    

     Notre deuxième sens de recherche se consacre à ce que nous nommons « la politique de soin ». Il s’agit de faire dialoguer la relation thérapeutique avec l’organisation politique. En quoi l’une peut-elle apprendre de l’autre ? Les soirées de la République de Let-Know Café y sont dédiées. Je les anime avec Benjamin Dubet, coordinateur d’un centre de soins. Nous débutons ensemble une nouvelle grande recherche de cinq années vers un nouveau bouquin, où nous nous risquerons à définir ce qu’est pour nous, une politique de soin.
    

     Et le dernier sens de recherche de l’Institut qui vient hanter tous les autres, est celui dédié à notre méthodologie. Il vise à répondre à la question des questions : comment un humain peut-il produire de la connaissance sur un autre humain ? La question peut surprendre, mais elle est centrale, car c’est bien de notre connaissance de l’autre dont va dépendre la pertinence du soin que l’on s’accorde, tout comme la qualité de l’organisation politique que l’on décide ensemble. Or, chacun est contraint de voir le monde par le trou des deux toutes petites fenêtres que sont ses yeux, qui laissent pénétrer à la façon singulière de nos sens, bon nombre d’informations que notre cerveau va traiter lui aussi à sa façon, façonné par notre histoire, notre culture et nos désirs. Ainsi, la personne que nous voyons, la situation de soin que nous regardons, les rapports humains que nous observons, ne sont toujours qu’une traduction tout à fait personnelle de la réalité. Donc nous défendons que n’avons pas accès à une connaissance objective des choses. Alors, si nous n’avons pas accès au réel, sur quelle méthodologie baser notre travail en science humaine ? C’est à cela que l’on s’attelle à Let-Know Café, avec les sociologues Charlie Duperron et Gabriel Uribelarrea, et pas mal de bières. Bien des auteurs se sont consacrés à la question : Husserl, Heidegger, Sartre, Merleau-Ponty, Dewey, James, Peirce. C’est notre programme de comprendre leur pensée et de voir comment l’appliquer !
    

     Alors si tout cela vous intéresse, que vous soyez un spécialiste ou que vous n’y connaissiez rien, venez nous voir, lisez nos livres et participez à nos rencontres. Let-Know Café, avec sa pratique originale de l’anthropologie, vise à rendre les sciences humaines plus accessibles et donc peut-être plus « utilisables ». Travailler de façon ouverte et collective à une meilleure compréhension de ce que soigner veut dire, peut nous permettre à nous chercheurs de mieux comprendre le monde, à nous soignants de mieux soigner, et à nous citoyens de mieux prendre soin.

 

Au plaisir de vous rencontrer parmi nous,

 

Jean Faya, gérant de Let-Know Café