Philosophie - Phénoménologie

ABRAM David (2013). Comment la terre s’est tue. Pour une écologie des sens.

 

On adore ce livre de David Abram, qui semble coller avec le projet de Let-Know Café. L'auteur commence par nous présenter les philosophies de Edmund Husserl et Maurice Merleau-Ponty, et le livre évolue dans une sorte de magie vers les bonnes questions et réactive l'expérience d'un monde au présent. Il fait naître une envie, celle de retrouver un rapport animiste avec ceux qui sont juste là : "Manifestement, quelque chose manque, manque terriblement"...

 

ABRAM David (2013). Comment la terre s’est tue. Pour une écologie des sens. Paris : la Découverte, 248 p.

BALAZUT Joël (2020). Heidegger et l’essence de la poésie.

Voici un livre qui nous a bien éclairé. La philosophie de Martin Heidegger n'est pas une promenade facile. Il faut s'y plonger, s'y situer, voir l'ombre et trouver la lumière. Joël Balazut nous guide tout droit vers ce qui nous intéresse le plus chez Heidegger : la poésie mythique, celle qui métaphorise le monde pour le rendre plus largement accessible. Entre essence de la poésie, question de l'être, et réveil des Titans, laissez-vous aller dans ce très bon bouquin !

BALAZUT Joël (2020). Heidegger et l’essence de la poésie. Paris : L’Harmattan, 121p.

DUTANT J., ENGEL P. (2005). Philosophie de la connaissance.

Ce livre de philosophie réunit plusieurs textes d’auteurs autour de la question des sources et des limites de la connaissance, comme pour poursuivre encore l’entreprise du Théétète de Platon. Vous y trouverez une présentation des théories philosophiques rivales de la justification de ce que l’on sait : de l’externalisme à l’internalisme, du cohérentisme au fondationnalisme. C’est une lecture un peu austère, mais qui participe à creuser, à notre sens, au bon endroit !

DUTANT J., ENGEL P. (2005). Philosophie de la connaissance. Croyance, connaissance, justification. Paris : Librairie philosophique J Vrin, 448 p.

FOUCAULT Michel (2009). Le corps utopique, les hétérotopies.

C’est le premier des deux textes du livre, Le corps utopique, que nous vous conseillons. Vous pouvez le trouver sur Youtube, des mots-mêmes de Foucault et sa diction si particulière. L’auteur débute son propos en avançant que notre corps est tout sauf une utopie, lui qui est partout là où nous sommes. Et puis au fil des mots, Michel Foucault renverse complétement son argumentaire. Si en fait, le corps est une utopie, celui qui est partout là où nous sommes est en fait toujours ailleurs. Et de conclure sur le pourquoi nous aimons tant faire l’amour. Un texte magnifique, autant par sa poésie que par la qualité de son enseignement.

FOUCAULT Michel (2009). Le corps utopique, les hétérotopies. Paris : Lignes, 61 p.

FOURNIER Jean-Baptiste (2022). Comment Husserl sauva la conscience.

Vous n'avez pas le courage de lire les idées directrices pour une phénoménologie ? On vous comprend même si on vous y encourage ! Alors si vous voulez connaître facilement la  philosophie d'Husserl, fondatrice de Let-Know Café, procurez-vous ce petit livre ! Vous partirez avec Edmund, un petit Erlebnis, dans une grande aventure, celle qui se donne comme mission de secourir l'Homme moderne, malade, enfermé en lui-même. Ce livre est très agréable lire. C'est même un livre pour enfant ! On vous le conseille vivement !

Fournier Jean-Baptiste (2022). Comment Husserl sauva la conscience. Paris : les petits platons, p.64

HUSSERL Edmund (1931). Méditations cartésiennes. Introduction à la phénoménologie.

Edmund Husserl est un homme très important, un homme mystère. Sa philosophie est si riche, si clairvoyante, qu'il est étonnant qu'il tienne aussi peu de place dans nos vies. Si tu veux te plonger dans sa phénoménologie, les méditations cartésiennes sont une bonne porte d'entrée. Le livre est une sorte de synthèse de son œuvre délivrée à l’occasion deux conférences d’introduction à la phénoménologie qu’il prononça à Paris, à la Sorbonne, les 23 et 25 février 1929. Ce n'est pas facile à lire, mais ça change la vie !!

HUSSERL Edmund (2001). Méditations cartésiennes. Introduction à la phénoménologie. Paris : Vrin, 256p.

MARQUIS DE SADE (2014). Français, encore un effort si vous voulez être républicains…

Voilà un petit texte du Marquis de Sade extrait de « la philosophie dans le boudoir », récit sous forme théâtrale de l’éducation libertine d’une jeune femme. Dans cet écrit, Sade pousse l’exercice de la raison jusqu’à ses plus extrêmes conséquences, à défendre des choses que presque tous pensent indéfendables. Mais si on maintient ce texte dans son contexte originel de l’espace clos du boudoir où les passions se déchaînent sans frein, nous sommes à la fois saisis par l’originalité de l’argumentaire et par la qualité de l’écriture. Nous vous conseillons particulièrement le passage sur les bienfaits du vol et la question de l’égalité parmi les citoyens (p. 36) qui éclaire de fort belle façon la question du soin de l’autre. À lire l’esprit grand ouvert !

MARQUIS DE SADE (2014). Français, encore un effort si vous voulez être républicain… Paris : Mille et une nuits, 93 p.

MERLEAU-PONTY  Maurice (1964).  Le visible et l’invisible.

Merleau-Ponty est un de nos maître. Ils nous plaisent, lui et sa phénoménologie. On a aimé ce livre qu’il a écrit juste avant de mourir et que certains ont osé publier après sa mort. Pas évident en fait cette idée de publier un document de travail, sans l’aval de celui qui l’a travaillé. On aime cet auteur qui nous parle de nos mondes privés. On aime celui-là qui comprend que la vision est « palpation par le regard ». On aime cette tirade du rouge pages 172-173. À lire ++.

MERLEAU-PONTY, Maurice (1964). Le visible et l’invisible. Paris : Gallimard, 359 p.

VARELA Francisco (1993). L’inscription corporelle de l’esprit.

Francisco VARELA est philosophe et biologiste. Il nous offre dans ce livre co-écrit avec Evan THOMPSON et Eleanor ROSCH, une autre voie pour la science que celle d’un dualisme perpétuel entre subjectivisme et objectivisme. Il défend à travers la tradition bouddhiste une « voie moyenne » pour une éthique du « sans fond » ! Il faut s’accrocher et lire ce livre. C’est passionnant ! Et c’est peut-être le « Let-Know d’or » de notre bibliothèque.

VARELA Francisco, THOMPSON Evan, ROSCH Eleanor (1993). L’inscription corporelle de l’esprit. Sciences cognitives et expérience humaine. Paris : La couleur des idées, Seuil, 377 p.