Le projet scientifique

L’idée de fond

Let-Know Café est un institut de recherche qui vise à produire de la connaissance sur le soin et la réalité humaine. L'institut se fonde sur l'idée que produire de la connaissance sur l’autre est beaucoup plus difficile qu’il n’y parait. C’est même possiblement impossible. Pour Maurice Merleau-Ponty, le monde que l’on voit n’est pas le monde, mais seulement notre propre monde privé. Et la phénoménologie d’Edmund Husserl nous dit que si l’on peut entrer en contact avec autrui, on ne peut rentrer dans son intérieur, circonscrire son essence. L’autre reste fondamentalement un mystère. C’est sur celui-ci que doit se fonder la connaissance, sur lui que doit se refonder la science.

 

Le processus de recherche

Mais pour autant, vouloir produire de la connaissance sur l’autre, avoir la curiosité de mieux le comprendre, est un projet légitime. Alors, comment faire ?

Let-Know Café propose un processus de recherche qui vise à rapprocher au plus près de la démarche de connaissance les personnes qu’elle vise à connaître, pour qu’il y ait au moins un vrai contact. Les sujets (chercheurs) et objets de recherche (personnes visées par la recherche) doivent presque se confondre, pouvoir interchanger les rôles, former une communauté dans l’ambition de se révéler. Pour cela, le local de Let-Know Café est commun avec une structure de soins, où soigants et soignés peuvent se retrouver; les projets d'écriture participative sont privilégiés; le format et l'animation des rencontres visent à instaurer une égalité entre les participants; les formations invitent d'avantage au questionnement qu'au transfert d'un savoir.

C'est une mise en mouvement, notre méthodologie mouvementée, qui porte un intérêt symétrique au sujet et à l’objet, au moi et à l’autre, à l’altérité et à l’ipséité, par l’organisation d’un rapport d’égalité strict entre les membres de cette communauté, où personne ne doit décréter pour l’autre quel est son monde et sa réalité.

Il s'agit toujours de privilégier le processus sur le contenu, faire "vœu de pauvreté de savoir" (Husserl) en quelque sorte. L'interprétation n'est pas la finalité. Elle ne doit jamais être arrêtée, mais elle peut être proposée par qui veut. Elle est entièrement libre d’être plus ou moins explicite. Elle peut être juste une invitation à formuler une théorie sur ce qui est présenté dans nos livres ou nos rencontres, et à participer ainsi au mouvement de recherche, même si le lecteur ou le participant choisit de ne pas dévoiler son analyse.

Nous visons par ce processus à redonner ses dimensions au monde, et à la réalité ses perspectives, plutôt qu’à la restreindre dans la prétention d’un savoir terminé.

 

Thématiques de recherche

Le projet scientifique de Let-Know Café est de faire dialoguer deux cultures d'accès à la connaissance : la culture scientifique et la culture de l'expérience, autour des thématiques du soin, de l’accès aux soins, de la réalité humaine, de la méthodologie

Pour cela, nous travaillons à maintenir le lien avec l'institution académique autant qu’à visiter la dimension de l'expérience, qu’à l’habiter, la vivre et l'illustrer. C’est l’ambition de nos poétiques de soins qui visent à apprendre de la poésie à voir le monde autrement, à explorer la question de la conscience. Le chamanisme est depuis le début du projet le fil illustratif de la culture de l’expérience. Comme le dit Anne, le poète d’ici est le chaman de là-bas. Si notre épistémologie est très centrée sur le soi, elle a le souci constant en retour, de penser l'organisation avec l'autre, la vie ensemble, le politique : C’est la République de Let-Know Café qui cherche à comprendre ce qu’est une politique de soin.

 

Notre volonté de travailler de façon ouverte et collective à une meilleure compréhension de ce que soigner veut dire et de ce que nous sommes, doit nous permettre à nous chercheurs de mieux comprendre le monde, à nous soignants de mieux soigner, et à nous citoyens de mieux prendre soin. Une anthropologie qui réenchante ?